L’ENSA ambitionne de créer un dispositif de formation continue en appui au chantier de modernisation de l’administration publique dans le cadre d’une démarche partenariale et opérationnelle. Ce dispositif est conçu pour permettre aux fonctionnaires de l’administration centrale et déconcentrée ainsi qu’aux fonctionnaires territoriaux de prendre du recul, de trouver des idées novatrices et d’enrichir la palette de leurs compétences managériales.

Ainsi l’offre de formation met en avant le renforcement des leviers de performance, d’innovation et d’amélioration des relations avec le citoyen ainsi que la maitrise des risques liés à la gestion publique.

La formation continue est structurée auteur de 4 offres principales, adaptées aux besoins et au public cible : 

1. ACCOMPAGNEMENT DES GRANDS CHANTIERS

Cette offre porte sur l’accompagnement des grands chantiers de transformation, selon une approche globale et transversale avec tout ce que cela implique en termes d’effet d’entrainement sur la modernisation de l’administration publique.

– Master en gestion publique, portant principalement sur la gestion de l’action publique.

– Master spécialisé en “gestion des crises”. l’ENSA souhaite mettre en place une formation qui concerne l’augmentation des capacités institutionnelles et opérationnelles nécessaires a la gestion des crises.

– Cycle de formation qualifiante pour les cadres et responsables des Inspections Générales des Ministères.

– Cycle de formation qualifiante des “développeurs territoriaux”.

2. VALORISATION DES PARCOURS

L’École promeut la vision d’une formation continue “obligatoire” et “intégrée” dans l’évolution des carrières des fonctionnaires. Cette offre de formation porte, entre autres, sur:

– La formation/insert ion au profit des fonctionnaires nouvellement recrutes ou ceux en situation de stage au cours de l’année qui précède la titularisation;

– La préparation préalable des fonctionnaires a la prise de postes de responsabilité ;

– Le renforcement de l’encadrement moyen a l’échelle de l’administration publique.

3. INTERNATIONALISATION

– Lancement d’un cycle sur les hauts études africaines ;

– Mise en place d’un centre des études européennes ;

– Lancement d’un master africain en administration et gouvernance .

4. Formation “GENERIQUE”, à partir d’un  catalogue de formation et adaptée à des besoins spécifiques

A travers cette offre l’ENSA souhaite également mettre son expérience,   son   savoir-faire et son réseau   d’experts à la disposition d’un public plus large. Ainsi, l’École met en place un catalogue de formation structurée autour de formations de courte durée sur un certain nombre de thèmes relatifs au management public (conduite de changement, pilotage et aide à la décision,..), à la gestion publique  et aux questions numériques,…

Pour impulser une dynamique globale et structurée de la formation continue , l’École projette de mettre en place trois initiatives:

– Le développement d’une formation pour accompagner les administrations dans l’élaboration et de la gestion de leurs plans de formation ;

– La formation des formateurs, pour !’impulsion de la dynamique interne de formation et de transmission du savoir-faire et de la mémoire ;

– La mise en place d’une plate-forme de la formation a distance (e-learning).